Sondage
Trouvez vous normal que le patronat demande le maintien d’une immigration de « travail » alors qu’il y a plus de 5 millions de chômeurs en France ?
 
Rechercher
Partagez
Identification
ECONOMIE - Industries

C'est la demande qui crée l'emploi et non l'entreprise..

                                                                                mais

                                                                          c'est toujours l'entreprise qui embauche les productifs!

 

Si l'on devait en croire la rumeur médiatique qui perdure depuis trente ans et plus, 350 000 emplois seraient dédaignés par nos 5 millions de chômeurs.

Pendant 30 ans:les entreprises se seraient ainsi privées de commandes rentables par manque de main d'oeuvre.

Cette légende semble inventée pour justifier de la nécessité d'une immigration de labeur alors que le chômage grandit chaque jour.

Contrairement aux impressions de certains "décideurs", ce ne sont pas les entreprises qui créent les emplois mais ce sont les entreprises qui embauchent.

Une entreprise n'embauchera personne pour respecter une promesse faite par un élu syndical employeur sauf si cette embauche se justifie par l'obtention de marchés ou la réalisation de commandes.

La délocalisation massive de l'approvisionnement de nombreux produits hier encore fabriqués en Europe a fait disparaître des centaines de milliers d'emplois vers des pays sans droit social .

Certains élus se plaignent de la montée inéluctable de notre déficit extérieur et de la baisse corrélative des recettes de l'Etat ..

ils appliquent des "solutions" toujours les mêmes !

-subventionner certaines entreprises pour qu'elles promettent d'embaucher mais sans modifier les contraintes résultant de l'embauche.

-relancer la consommation par des primes (qui ne relancent plus aujourd'hui que la consommation de produits venus d'ailleurs . )

-taxer les populations à revenus fixes en les prélevant à la source (ce qui à court terme justifiera des votes sanctions)

Alors qu'il faudrait:

-inciter les entreprises étrangères à investir en France pour pouvoir y vendre leurs produits

-ménager les entreprises implantées en France:

-pour qu'elles n'aient pas intérêt à délocaliser leur fourniture pour le marché européen,  pour survivre mieux en s'ouvrant au monde

-pour qu'elles puissent refaire leurs trésoreries en profitant du marché européen comme leurs homologues d'autres blocs savent le faire.

-en leur garantissant la pérennité du cadre légal sans rétroactivité de lois encore non promulguées,

Une volonté politique forte doit sans tarder se manifester avec courage et détermination pour convaincre le reste de l'Europe d'ériger, une défense tarifaire justifiée des emplois et des produits européens agricoles, industriels et intellectuels , défense sans laquelle toutes contraintes de rigueur perdent tout sens en asservissant l'Europe

et,

pour reconstruire une industrie innovante et de haute qualité capable de fournir les marchés européens

et capable d'investir à l'étranger pour fournir les marchés extérieurs.

Une réciprocité entre Etats des échanges et des implantations pourrait être recherchée


La demande existe,

les marchés achètent,

mais le nombre d'emplois se réduit chaque jour,

et bientôt

l'argent des ménages se fera rare pour payer des impôts insouciamment dilapidés

en amont (a)

mise en danger pérenne des recettes de l'Etat

manque de produits à exporter,

perte ou vente du savoir faire,

achats hors TVA par Internet

et,

en aval (b)

- fonction publique pléthorique dans certains secteurs non régaliens,

-régimes de salaires, de retraites et fiscaux à trois étages,

-dérives anciennes et actuelles ni surveillées ni corrigées et qui pour certains passent pour des droits acquis,

-politique d'immigration inexistante et subie...aux dérives multiples


 
ACTUALITES - Actualités

France/Europe

Cafés du Commerce/Bar des Princes

Questions d'actualité

Comment espérer remettre nos industries en route en les soumettant à l'application des normes nationales habituelles et des nouvelles normes européennes, normes dont ne s'embarrassent guère leurs concurrents ?

Faudrait-il donc détricoter tout le chandail pour repartir d'une nouvelle bobine ? A quels profits ?

Mieux vaudrait peut être veiller à l'application des lois à l'import et à l'export !

B

Comment redéployer l'embauche dans des conditions légales de chômeurs français quand on peut légalement embaucher des européens qualifiés aux salaires minimums et aux charges sociales de leurs pays d'origine ?

C

Pourquoi envisager de supprimer des allocations aux chômeurs de longue durée alors que l'on pourrait reprendre une vieille idée "communiste" actuellement utilisée par l'Allemagne:

pour continuer à percevoir leurs allocations mais surtout pour gagner plus, les chômeurs doivent accepter des emplois à mi-temps qui leur seront payés 1€ de l'heure venant en supplément de leurs allocations: 15h /semaine=60€/mois et un nouveau contact avec le monde du travail qui réduit les frais de l'assurance santé ?

D

Afin de désengorger nos prisons, pourquoi ne pas utiliser la double nationalité des délinquants qui les encombrent,  pour les réexpédier dans leur première patrie avec l'accord du gouvernement du pays destinataire, quitte à lui payer, pour la durée d'exécution de leur peine, des frais d'hébergement nécessairement inférieurs à nos coûts actuels d'emprisonnement et d'encadrement ?

E

Pourquoi conserver la Loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat si elle doit être contournée sans vergogne par un gouvernement après l'autre ?

F

Pourquoi construire des bâtiments totalement aux normes handicapés au lieu d'utiliser les projections à 40 ans pour déterminer le pourcentage d'handicapés à loger effectivement.

Ces normes compliquent les chantiers, en augmentent le coût,font pleurer les architectes qui voient fondre leurs carnets de commande, mettent en difficulté les élus locaux , alors même que de nouvelles directives ministérielles découragent les investisseurs avant d'inquiéter les locataires ?

G

Pourquoi menacer la survie de professions très organisées: pharmaciens, architectes, notaires, huissiers, taxis, fonctionnaires alors qu'il pourrait suffire de leur faire accepter (sur la base des textes fondateurs) d'abandonner des privilèges accumulés au cours des ans sans justification aucune?

Les uns comme les autres ont apporté au cours des siècles des stabilités et des fiabilités qui ne méritent pas d'être supprimées.

H

Pourquoi laisser la gestion de l'Europe et les décisions sur les principes importants à des DG fonctionnaires ?

Les élus ne devraient ils pas être tenus de rendre compte des programmes, des séances, de leurs interventions et de leurs votes aux électeurs de leur nation- ce n'est pas encore dans les moeurs, mais pourquoi ne pas changer les habitudes détestables?

Ne serait ce que pour expliquer leur rôle et leur pouvoir par rapport à celui des permanents..c.a.d.leur raison d'être

I

L'Europe protège-t elle les citoyens de ses Nations constituantes ou impose-t elle des stratégies contraires au bien être des Européens: dilution des pouvoirs, puissance des lobbies de toutes origines ?

 Havre de paix et de progrès ou solfatare incontrôlable par les gouvernements nationaux des états membres?

J

Pourquoi invoquer l'interdiction "nouvelle" de cumul des retraites pour réduire les retraites au delà d'un certain âge (90ans et +) ?

Le vent soufflerait de la Rochelle qui ne répond pas aux réclamations "pour jouer la pendule" ?

K

Pourquoi les artistes plasticiens cotisant à la Maison des Artistes ne peuvent ils bénéficier des mêmes prestations sociales que les autres artistes car eux aussi voient passer de longues périodes d'intermittance (non aidée) entre leurs ventes ?

 L

Pourquoi pour relancer le bâtiment et l'industrie ne serait il pas légalement possible de permettre à plusieurs personnes d'investir en groupe dans un projet commun les sommes normalement versées par elles aux impôts - de même que cela est permis individuellement aux particuliers ?

M

 

A suivre


 
A quoi nous sert l'Euro ? ... A quoi nous sert l'Europe ?
Questions brûlantes - réponses d'un béotien..à des béotiens.
    
L'Euro a été créé sous le prétexte très justifié de créer une monnaie de réserve indépendant des autres monnaies mondiales afin de permettre à un certain nombre de pays de s'organiser conjointement pour protéger leurs économies des variations stratégiques ou tactiques des monnaies les plus couramment utilisées.

L'Euro a permis de traiter des affaires à des prix ne dépendant pas en théorie des humeurs des financiers internationaux mais il ne lui a pas été donné les possibilités de gestion nécessaires pour devenir autre chose qu'une bouée flottante insouciante des marées mais exposée aux jeux des monnaies gouvernées.

L'Euro est de plus en plus dépendant de ces jeux et exposé aux soubresauts de l'économie malade d'une Europe féconde mais transformée en plateforme de transits croisés pour des produits venus d'ailleurs que bientôt malgré la force de leur monnaie commune de moins en moins de personnes pourront acquérir.
.
Depuis sa mise en place, tous les pays de la zone euro ont connu des taux d'inflation véritables qui ont causé une aggravation lourde des disparités entre les prix de revient des marchandises fabriquées en Europe et ceux de celles fabriquées ailleurs dans des pays à bas salaires et sans charges sociales .

D'outil de protection des populations européennes, l'Euro s'est en effet converti en simple monnaie de référence à l'usage d'une mondialisation libérée des chaînes de sécurité mises en place au cours des millénaires écoulés.

Cette mondialisation dont l'OMC s'est faite le bras armé n'a de moderne que la liberté totale et ultra libérale donnée à ceux qui savent en profiter pour payer ou non des impôts là où ils le souhaitent; pour déterminer eux-mêmes le volume des sommes qu'ils remettront ainsi (sous conditions préalables éventuelles) aux gouvernements des pays de leur choix.

Un Euro mis au seul service du projet d'une Europe puissante et protectrice de ses populations et de leurs intérêts pourrait en jouant pleinement son rôle apporter au monde cet équilibre de modération si fragile et nécessaire que l'on voit de plus en plus fréquemment ébranlé, par les uns et par les autres - sans risques mesurés.
NB:
La Béotie s'identifie, dans l'Antiquité, par son langage éolien (en), différent du dialecte ionien de l'Attique. Les Béotiens avaient auprès des intellectuels Athéniens une réputation de peuple inculte, lourdaud et peu raffiné : jusqu'à nos jours, l'adjectif « béotien » désigne en français une personne peu cultivée, indifférente à la connaissance.
 
ACTUALITES - Actualités

La démocratie française se trouve prise en défaut par la multiplication des petites listes hétéroclites et, un grand désamour envers les partis majoritaires qui reprennent de vieilles antiennes décrédibilisées sans chercher à convaincre.

Au cours des dernières décennies certains pays européens ont patiemment construit leur présence et leur action dans une Europe aux multiples intérêts- ainsi l'Allemagne a renvoyé à Bruxelles  les mêmes députés européens qui, année après année, ont construit des réseaux solides renforcés par une assiduité exemplaire alors que dans le même temps la France a au gré des balancements politiques eu tendance à se désintéresser des élections européennes pour plusieurs raisons majeures :

-manque de transparence dans l'établissement des listes

-manque de transparence dans l'action des élus

-incompréhension totale quant au fonctionnement d'une machine dirigée par des "non élus", machine dont les pouvoirs ne cessent de croître en face de gouvernements nationaux très silencieux voire inattentifs.

-inacceptation du comportement des députés du groupe français que l'on n'apercevrait à Bruxelles que pour les votes jugés (par eux) importants: 24% alors que dans le même temps les députés allemands semblent considérer que plus de 90% des textes sont importants.

Au moment où se pose la question capitale de la négociation "en catimini" du traité TAFTA, serpent de mer qui ressort la tête sur un background de proto guerre froide, il serait pourtant capital pour les Français de pouvoir faire confiance à ceux qu'ils auront élus pour combattre toutes les dérives prévisibles qui iraient:

-remettre en cause des normes environnementales et sanitaires des deux côtés de l’Atlantique.

-remettre en cause les droits des travailleurs européens et la plupart des protections sociales.

-Supprimer des « obstacles non-tarifaires » au commerce (licence d’exportation, contrôle qualité des importations…): ce qui libérerait les exportations d'OGM, d'aliments améliorés aux hormones: boeuf, poulets d'un  et permettrait nos exportations vers les USA de foie gras (d'origine bulgare -pour les initiés certains foie gras du Gers proviendraient de canards produits en Bulgarie) et,  des rares produits français qui survivent malgré l'accumulation des normes françaises et européennes alors que personne ne se préoccupe de faire appliquer ces normes aux produits importés sans cesse en plus grand nombre;

.Or TAFTA est négocié depuis juillet 2013 par les dirigeants européens de manière quasi dictatoriale en se gardant bien d'en informer leurs concitoyens et les élus de ceux-ci qui se révèlent peu curieux et encore moins diserts.

C'est la Commission européenne qui négocie mais est elle représentative des citoyens et des entreprises "non mondialisées" qui emploient la majorité des salariés français?

Paillettes d'espoir : Création d'une vaste zone de libre échange - des échanges qui créeraient des emplois marchands..!

 

 

 
ECONOMIE - Industries

Faisons un rêve: Doter enfin l'Europe d'un moteur puissant !

A l'heure où les blocs se forment et se reforment, l'Europe doit affronter ses problèmes avec ses propres moyens et se construire pour continuer à exister !

Après les 30 glorieuses, la France est progressivement rentrée dans un système d'ouverture de ses frontières commerciales puis a appliqué ces régles édictées par l'OMC qui devraient gérer la mondialisation mais qui malheureusement ne sont pas respectées par certains des plus grands acteurs.

La mondialisation qui  pour le public était censée ouvrir les marchés, partout et à tous, fut en France particulièrement, une vaste démarche ultra-libérale qui a permis:

-de licencier économiquement les salariés français .

-de banaliser beaucoup de savoir faire tout en exportant à bas prix des matériels parfois récents ou très spécifiques.

-mais surtout de démultiplier les marges des entreprises et de facilement les défiscaliser entre l'usine et leur destination finale,  réduisant ainsi les montants de TVA (prix usine + marge délocalisée = marge inférieure collectée par l'Etat).

Conséquences:

 -disparition durable de nombre d'entreprises,

-augmentation durable du chômage

-création d'un bassin de travailleurs privés d'emploi et prêts à accepter des offres de rémunération plus faibles.

Etat privé durablement d' une grande part de ses revenus.

Les gouvernements successifs ont laissé filer l'augmentation des charges salariales fixes relevant de la communauté nationale, en laissant courir la dette nationale puis par tous moyens ordinaires à prendre aux contribuables les moyens de dépense nécessaires au Budget.

Aujourd'hui beaucoup d'entreprises replient encore de la toile, sous l'accumulation des charges et la mise en application de normes nationales et européennes qui leur sont imposées sans que quiconque semble s'assurer de leur application aux produits importés d'en dehors de l'Union européenne.

 La France manque d'emplois productifs et Il faut donc recréer de l'emploi mais pour cela , il faut planter dans un terreau fertile c.a.d soulager les PME et les artisans (responsables du plus grand nombre d'emplois), voire les aider à construire leurs fonds propres, plutôt que de soutenir prioritairement de grands groupes qui tentent souvent avec succès et sans excuse, de s'exonérer de charges salariales et d'impôts .

Oui, il faudrait renverser la tendance en déplaçant l'action !

L'Etat confronté à des dépenses non financées par des rentrées pourrait penser à:croire trouver une solution en prenant

au plus grand nombre par touches successives, quitte à:

- piller les retraites

- à réduire les prestations

- à prélever de petites sommes régulières par différents procédés automatiques: radars, horodateurs, constats sans contact

- en maintenant les dirigeants sous la menace (nous parlons uniquement des dirigeants de PME et des artisans.)

- en demandant aux salariés de travailler des trimestres en plus alors que les entreprises les licencient de plus en plus jeunes et qu'il s'agit là d'une gageure impossible: commencer à travailler plus tard et être envoyé en retraite ou licencié plus tôt

- et un jour peut être la touche finale: mettre en oeuvre l'idée de ne plus soigner les malades de longue durée après l'âge de 72 ans. (cette idée de l'homme aux 365 solutions, également favorable à l'euthanasie,  n'avait il y a 30 ans pas été retenue et pour cause par le locataire de l'Elysée qui voyait déjà pointer la limite d'âge ainsi fixée.)


Si un chef d'état, le Président de la République Française, par exemple, proposait à l'Assemblée des chefs des Etats de l'UE:

-de doubler le budget de l'Europe 

-de renflouer progressivement les caisses exsangues de leurs divers pays

-d'exclure toute politique de rigueur extrême mais en s'engageant à mener de concert avec leurs homologues une politique de vigilance commune,totale, sans faille librement concertée et sans souplesse,

Il devrait obtenir après un silence assourdissant, une période d'écoute privilégiée car si le dispositif choisi permettait à tous les pays volontaires de recadrer leur économie, de rectifier ses dérives de gestion, ce serait un vent inespéré d'espoir qui chasserait progressivement la morosité progressive et prégnante  des mentalités.


En soumettant à l'assemblée des pays membres, l'adoption d'une Taxe Européenne de Redynamisation Industrielle et Sociale portant sur l'intégralité des importations mondiales de toutes provenances parvenant en Europe et cela, pays par pays:

1/4 de cette taxe pourrait abonder le budget européen

et les

3/4 restants reviendraient aux pays membres au prorata du volume de leurs importations.

Ceci recalerait l'application de la taxe de manière plus large en la faisant porter sur les produits importés dès leur rentrée dans le périmètre européen.

Les pays membres volontaires pour mettre en oeuvre la Taxe européenne à l'intérieur de leurs frontières, pourraient alors progressivement et de manière durable:

-tenir les engagements d'Etat,

-soutenir normalement leurs entreprises,

-réduire les taxations diverses qui freinent l'initiative,

-recréer des emplois durables en acquérant et en développant l'innovation technologique

et mener une démarche d'excellence véritablement européenne  

sans interrompre brutalement les efforts accomplis pour une meilleure qualité de vie..

                                                                                 

Faisons de ce rêve: une réalité !


 

 

 

 

 


 
ACTUALITES - Actualités

220px-franois_hollande_-_janvier_2012

 

 

Jamais depuis des décennies, aucun chef d'état français n'avait subi un semblable déchaînement savamment orchestré de tous bords tant de l'intérieur que de l'extérieur -et pourtant- sa démarche traduit une volonté délibérée de générer une mouvance européenne, certes non identique à celles des USA, de la Chine, de la Russie, mais non systématiquement opposée sur des diagonales de rupture.

Certes tous les pays d'Europe et l'Allemagne en particulier ont chacun des visions nationales principalement guidées par des intérêts qu'ils se doivent de protéger,

Certes de nombreux pays ayant rejoint l'Union européenne parmi les plus récents ont du mal à se défaire des ancrages intellectuels qui les ont guidés pendant plus de 50 ans,

Certes, il n'est plus question que la France prenne le risque de se battre seule contre une mondialisation apparemment sauvage qui ne prend qu'aux pauvres pour enrichir les nantis, il n'est pas question non plus pour la France de s'exposer seule à des représailles financières sans bénéfice visible à moyen terme.

Les USA ont contrôlé le monde libre sans grand partage jusqu'à l'avènement des nouveaux pays émergents largement construits au départ comme des colonies industrielles mais qui ont depuis montré des velléités d'émancipation dès lors que la crise frappait les USA privés d'une industrie créatrice d'emplois délocalisée mais peu équipés pour faire face à l'assaut des nombreux immigrants séduits par une vieille image et trompés par les dérives perverses d'une finance internationale aux visages de moins en moins localisables.

Partout dans les ex-pays industrialisés les "patrons" ont progressivement  laissé la place à des "managers" sans investissement personnels à conséquence; ceux cii ont été remplacés par d'autres confrontés à des actionnaires de plus en plus voraces et dont nul ne cherche à mesurer l'appétit, ne serait ce que le temps de remettre les compteurs à l'heure par exemple: en pesant le pour et le contre entre:

l'importation de produits en provenance de pays à faible rémunération de la main d'oeuvre avec exportation de hautes technologies et de savoir faire, fruits d'investissements décennaux accompagnée du transfert automatique et "quasi définitif" sur le budget national de coûts sociaux mal évalués et en pure inflation sans sortie visible à court terme

et

la reconstitution d'industries locales à forte valeur ajoutée

 
SOCIAL - Politique
Un vrai sujet pour les spécialistes d'usines à gaz entre autres

powerstation2.svg

Le sujet de l'emploi de salariés étrangers revient d'actualité, on n'en avait plus parlé depuis les épisodes Bolkenstein et la réforme de la directive .

Pourtant depuis, le problème a pris de l'ampleur, même si,  le ministère du Travail a démenti avoir parlé de "220.000 à 330.000" ouvriers "low-cost" qui auraient grossi les rangs des salariés dans l'Hexagone. "Le nombre de déclarations effectuées par les entreprises qui sont intervenues en France en 2011 a atteint 45.000. Ces 45.000 déclarations équivalent à près de 5 millions de jours détachés, soit 21.000 salariés 'équivalents temps plein'. Le nombre de salariés détachés concernés est de 145.000", détaille un communiqué du ministère qui précise qu' "en aucun cas l'administration du ministère du Travail n'est en capacité d'évaluer les prestations qui seraient effectuées sans déclaration donc en dehors de la loi." -de quoi rassurer tout un chacun ..

Le document 2011 ne comporte donc pas 'd'estimation de 220 000 à 330 000 salariés'. Une telle estimation avait été avancée dans les rapports pour 2009 et 2010 à titre purement indicatif (par simple application d'un coefficient 2 ou 3 aux déclarations recensées). Sans méconnaître l'existence de sous-déclarations, cette estimation a paru insuffisamment fondée et n'a pas été reprise dans le rapport 2011".

Où sont les responsabilités ?

Un manque de main-d'œuvre et des prix particulièrement bas, qui poussent certaines grandes entreprises françaises bien ciblées et quelques PME à faire appel à des sociétés de prestation étrangères souvent européennes, dont l'activité a été légalisée par une directive européenne transcrite en droit français en décembre 2007 et fonctionnent en toute complicité dans le plus pur mépris des droits de la sous traitance et des assurances..

Aux ressortissants d'Europe de l'Est, traditionnellement présents sur le marché français, viennent s'ajouter des Espagnols, des Portugais – qui fuient la crise dans leurs pays – ainsi que les ressortissants des pays récemment entrés dans l'UE, comme la Roumanie sans parler des nombreux immigrants fuyant divers printemps qui perdurent ou plus simplement la misère et l'obscurantisme.

La faute à qui alors?

Aux collectivités territoriales PLLMBT qui recherchent bien souvent le prix le plus bas pour faire réaliser leurs travaux ?

Aux entreprises qui ne trouvent pas de main d'œuvre adaptée ou qui sont contraintes de baisser leurs coûts de production et qui se tournent alors vers des prestataires étrangers ?

Aux lois sociales qui malgré une régression des services publics ne tiennent pas compte des changements de l'environnement et accueillent plus qu'elles ne peuvent protéger sans que ce soit au détriment progressif de l'existant.

 
ACTUALITES - Actualités

France, ô ma France très belle......pour toi, je ferai..........

Terrorisme ?

GreenPeace mène une action de sauvegarde du patrimoine en alertant les autorités nationales sur la trop grande facilité qu'il y a à pénétrer dans l'enceinte d'une centrales nucléaire aussi importante que celle de Tricastin;

-ce n'est pas la première fois que GreenPeace se prête à ce genre d'action non destructive et pourtant le renforcement des mesures de sécurité paraît être toujours aussi peu efficace.

Malveillance ?

Chacun connaît, de vue tout du moins,

 
SOCIAL - Vie quotidienne

 

europe_orthographic_projection.svg

 

Même si jusqu'à aujourd'hui  la vertu majeure de l'euro a été de dissimuler une inflation brutale sur de nombreux produits simultanèment avec la mise en place de non-règles pour une mondialisation sauvage, son potentiel aujourd'hui est d'avoir réuni sous une même barrière putative 27 pays aux destinées, aux présents, aux passés divers et aux niveaux de vie très disparates et difficiles à évaluer mais constituant un marché de proximité important.

Si dans un très proche avenir, les chefs d'état se révélaient capables de doter l'Europe d'un bouclier thermique économique, la protégeant des souffles mauvais de marchés contrôlés par une seule finance apatride et des blocs (Chine, USA, , Inde, Amérique du Sud) dont elle ne fait pas partie et dont elle n'est partie prenante théorique que par des intérêts d'origine européenne qui ont su défiscaliser leurs revenus.

Si les chefs d'état réunis et unis savaient mettre au pas une Commission Européenne qui déborde de ses prérogatives, se dote d'une machine administrative anormalement excessivement onéreuse par rapport aux services rendus, la porte serait très ouverte pour une Europe à laquelle, il ne faut pas dire Adieu mais plutôt Bienvenue, une Europe porteuse de ses anciennes valeurs façonnées au fil des siècles, de ses savoir-faire qu'elle n'a pas encore complètement monnnayés à vil prix.

Les pays émergents qui ont su se doter de moyens modernes et ont accumulé des masses financières considérables devraient aujourd'hui développer au profit de leurs peuples plutôt qu'en dévorant les marchés de pays qui se sont laissés déshabiller par eux de leurs industries et dont les masses populaires se sont appauvries du fait du départ de l'emploi.

Ces pays seront toujours preneurs de produits spécifiques de produits de qualité que l'Europe sait encore produire et les Français seront à nouveau preneurs des produits français localement proches et des produits étrangers exceptionnels.

De plus les marchés hyper protégés développés par les blocs pour leurs propres produits, pourront avec une démocratisation de la richesse s'ouvrir aux produits manufacturés en Europe.

C'est dans ce contexte que nous vous transmettons "verbatim" , un article paru sur le Blog du Think Tank France Développement Local

 Relocalisation: pour un fair wage européen

 

L'Europe devait protéger les européens: pour une réciprocité européenne !

Feu vert pour redonner du "travail productif" aux français plutôt que des "emplois improductifs" :

produire en France demande une réciprocité tant internationale et chinoise qu'européenne

Ne parlons pas de productivité: les entreprises se sont largement équipées des MTD (meilleures techniques disponibles) .

Ne parlons pas des charges sociales: elles sont la contrepartie nécessaire du service de santé de qualité gratuit auquel les français ont longtemps été habitués.

Faut-il parler des salaires des ouvriers, des cadres, des patrons ? Pas vraiment car il est médiatiquement acquis que les uns et les autres gagnent moins que leurs homologues de l'ancienne Europe.

Alors ? Quoi ? Des lourdeurs, des boulets qui freinent l'initiative et brisent les élans...

Un état tentaculaire et coûteux qui s'autogère, s'autocrée et s'auto procrée : un état qui a délégué des responsabilités, des moyens à des collectivités territoriales aux besoins de souveraineté locale qui s'expriment par une débauche d'embauches souvent voire successorales voire clientélistes pour ne pas dire népotiques dans des postes où l'on peut travailler mais ce n'est pas obligatoire pour avoir de la promotion, innover mais c'est déjà moins bien perçu en interne; heureusement la grande majorité des heureux élus perpétuels sont respectueux de leurs charges sinon toujours des deniers de l'Etat. Le gaspillage et le gâchis sont frères jumeaux, une gémellité trop largement répandue sans contrôle ni sanctions.

C'est un fait l'Etat français qui s'est détaché d'une grande part de services publics de plus en plus privatisés coûte plus cher qu'avant et les contribuables en ont moins pour leur argent. L'Etat français est sans doute sinon le plus lourd du moins le plus onéreux des états du monde encore dit civilisé.

Taxes spécifiques et impôts divers accablent des entreprises qui souhaiteraient disposer d'une gestion plus fluide et moins embarrassée pour gagner de l'argent en France; les textes et réglements français sont également une source de tracas inutiles pour la plupart qui retardent des décisions urgentes et, il faut bien constater que si nos législateurs n'ont pas été avares de nouveaux textes concoctés lors de longues arguties, de commissions etc, ils n'ont pas été aussi vigilants pour assurer la clarté des textes et le dépoussiérage de leur accumulation en les remaniant sérieusement ce qui amène le droit français à se diriger de plus en plus vite vers une interprétation jurisprudentielle qu'en une application des textes.

S'il n'est pas nécessairement vrai que les français sont les humains qui payent en pourcentage le plus d'impôts, nul ne saurait contredire que les entreprises et leurs patrons (en ne parlant que des PME qui emploient la majorité des travailleurs français) manquent de fonds propres qui leur sont arrachés avant même que d'avoir eu le temps de les réinvestir.

La globalisation incontrôlée que la France a largement contribué à mettre en oeuvre en mettant en place et en faisant élire à des postes de haute responsabilité des personnes qui se sont internationalisées à tout point de vue dès leur rentrée en fonction, la globalisation a permis que des entreprises délocalisent la production fabriquée pour leurs pays d'origine et bien éviddemment pour le reste du monde; en faisant cela ces mêmes entreprises totalement internationalisées ont délocalisé les emplois mais aussi les revenus de leurs entrepises , revenus échappant au fisc français; elles se sont également libérées des contrôles et obligations techniques concoctées en France puis en Europe qui obligent les entreprises restées nationales mais nullement les importations.

Si nous savions revenir à la raison, le travail pourrait revenir en France avec des emplois mieux payés, des services publics retrouvés, un chômage en réduction.

Les PME françaises à court de fonds propres sont exposées à des crises de trésorerie coûteuses car les découverts autorisés sont d'autant plus chers qu'ils deviennent rares, le retour à une séparation claire entre banques de dépôts et banques d'affaires permettrait une vision plus facile des bilans pour la Cour des Comptes et pour l'Etat.

Le chômage coûte cher à la France car un chômeur a aussi faim qu'un travailleur voire plus car la rue est dure, un chômeur fait plus appel aux services de santé car il se porte souvent mal dans son corps et dans sa tête, le chômage coûte cher à la France qui croit encore avoir les moyens d'accueillir à bras ouverts des populations venues du monde entier qui pensent encore pouvoir bénéficier en France (wie Gott im Frankreich) de subsides, de soins et d'éducation sans contrepartie et, sans obligation de connaître et respecter les lois de la République, la France plus que d'autres pays d'Europe est en passe de devenir un "all men's land"dans lequel les souchiens et les assimilés commencent à s'inquiéter.

Les mesures à contresens prises dans l'urgence de manière théâtrale trompent souvent ceux qui les prennent les yeux grand fermés sur leurs effets secondaires  et ne bénéficient pas à ceux qui auraient besoin de soutien.

Pour illustrer ces propos: un exemple d'amendement parlementaire visant à limiter les effets néfastes de l'application mécanique d'une  taxe faite pour développer l'innovation , application mécanique qui risquerait à court terme de supprimer entrepriss, salaires, emplois en augmentant le chômage:

Amendement parlementaire au PLF 2012 article 13 :

Les entreprises qui appliquent les meilleures techniques disponibles (MTD) sont dispensées du paiement de la taxe pour chacune des émissions polluantes concernées.
Justification :
L’objectif de la TGAP est de conduire les entreprises à utiliser les meilleures techniques disponibles 'article 2 de la directive européenne IPPC n° 96/61EC )en vue de réduire les émissions polluantes. Logiquement, les entreprises qui les appliquent déjà doivent être dispensées du paiement. Les MTD s’apprécient polluant par polluant.

Les secteurs industriels qui s’engageront sur des contrats de progrès agréés  pour réduire les émissions polluantes sont dispensées du paiement de la taxe pour les émissions de polluants concernés.

Justification :

L’objectif de la TGAP est de conduire les entreprises à utiliser les meilleures techniques disponibles (article 2 de la directive européenne IPPC n° 96/61EC )en vue de réduire les émissions polluantes. Les démarches de secteurs ou de branche doivent être encouragées pour leurs impacts majeurs et structurants. Ces contrats de progrès doivent être agréés par les services de l’Etat.

Le concept de MTD est défini par l'article 2 de la directive européenne IPPC n° 96/61EC (prévention et contrôle intégré de la pollution) comme étant «  le stade de développement le plus efficace et avancé des activités et de leurs modes d'exploitation, démontrant l'aptitude pratique de techniques particulières à constituer, en principe, la base des valeurs limites d'émission visant à éviter et, lorsque cela s'avère impossible, à réduire de manière générale les émissions et l'impact sur l'environnement dans son ensemble.

 

 

 

 

 

 
Inscription Newsletter
Flux RSS
Nuage de Tags

11 septembre, 1917, 3B conseils, 3D, 60 millions de consommateurs, 95, A la croisée des voyages, A Whale, AAH, Abeille Bourbon, abeilles, abysses, Académie Boitiat, académie des sciences russe, Académie Française, accords internationaux, Ace Management, ACF, ACFP, acide folique, Acre, ACTA, Acteurs Publics, acteurspublics com, Action Carbone, Action innocence, actionnaires, ACTP, Actu, adage, adaptation des espèces, adelie land, ADEME, administration, administration de tutelle, administrations, ADN, adoma, adsl, Advanced Computing Systems Association, Advanced Research Program Agency – Energy, AEEH, aérosols, AFCAN, AFD, AFDCP, AFECEI, afghanes, Afghanistan, AFIC, AFMD, AFNOR, AFP, afrique, Afrique du Sud, AFSSA, AFSSAPS, agence culturelle alsace, Agence des Aires Marines Protégées, agenda, AGIRC, Agirc Arrco, AGLIA, Agoranov, agression des forces de l ordre, agriculteurs, agriculteyrs, agriculture, agriculture de subsistance, agriculture urbaine, Agrocampus Ouest, agronomes argentins, AgroParisTech, Aîchi, aide au logement, aider, aides de l état, AIEA, ail, Aillagon, Aîn el Sokhna, air conditionné, Aix, Aix en Provence, Ajaccio, akhal teké, Al Gore, Alain Bauer, alain béreau, Alain Biseau, Alain Dartigues, Alain Graf, alain papaux, albacore Thunnus albacares, albatros d Amsterdam, Alberta, Albin Michel, Alexandra Grevin, Alexandra Van Huffelen, Alexandre Marciel, Algérie, Algirdas Semeta, algo carburant, algues, algues vertes, Ali Moussa, Alice Walker, alimentation, Alizé, Allemagne, AllEnvi, allergies, Allgemeiner Deutscher Fahrrad Club, alliances thématiques de recherche, alliés, Alliot Marie, Allistene, allongement de la vie, Alsace, Alsace 2, ALSTOM, alternatif, Altertex, Amadou Toumani Touré, Amaria Baghdadli, Amartya Sen, amateurs, amazonie, amazonienne, amélioration de la qualité de l eau, amélioration énergétique, aménagements paysagés, américains, Americorps, amérindiens, Amérique, Ames Research Center, AMF, AMGVF, amiante, amis de la terre, AMP, Amyris Biotechnologies, Anah, Ancre, ANDRA, André Dietz, André Rossinot, André WOJCIECHOWSKI, Andrei Kouchline, Angleterre, Anglian Monarch, Anglians, Angola, animaux clonés, Anita Naïr, Anne Claire Pache, Anne François de Saint Salvy, Anne Le Strat, année des treize lunes, année mondiale de la biodiversité, Annonay, annonces immobilières, ANR, ANRU, Antarctique, antigel, Antonio Tajani, Aomori, Aoste, AP HP, APA, APCA, APELS, apéritif, Apinnov, Apolline Crapiz, appalaches, Apparu, appels à projets, appels d offre, Apple, apprentissage, approvisionnement en sel, approvisionnements, Aquatique Show, Aquitaine, Arabie saoudite, ARAMARK, arbre des possibles, ARC, arc de triomphe de l Etoile, archipel de la société, architecte, architectes, Architectes des Bâtiments de France, architecture de médiation, archives nationale, arctic report card, arctique, arctique canadien, Ardèche, ARDENNES, Arette, AREVA, argent dette, argent public, Argentine, Argus, Ariège, Ariz, Arizona State University Tempe, ARKEMA, armateur, armateurs, ARN, ARRCO, ARS, arsenic, Art contemporain, Artistes Français, arts, ARVALIS, arve, ASCOMA, asf, asfa, Ashoka, Asie, Asnières, ASR, assainissement, Assemblée Nationale, Association des Ecologistes Pour le Nucléaire AEPN, Association des Paralysés de France, associations, assurances, astrobiologie, Atalaya, athéisme, Athènes, athlètes, Atlantis Resources Corporation, ATMEA1, Atrium Gerland, attitudes écologiques, attractivité, ATV, Aubenas, Aubervilliers, audiard, Audincourt, Aujourd hui en France, Aussillon, Australie, Autisiier, autisme, autoproduction, autoroutes, autoroutes maritimes, Autriche, Auvergne, auxide Auxis thazard, avaaz, AVERE, Aviation civile, aviesan, avocats, Avoriaz, awg lca, Axe Seine, Axel Frédéric Crönstedt, Azart, Azerbaïdjan, azote, azote trifluoré, Babson College, Bachelot, bactéries aérobies, bad, Baga, BAL, balance commerciale, Bâle, baleines, baleines bleues, Bali, Balme, Bamako, Bandolino, Bangalore, Bangladesh, Bank of America, Banque Alimentaire, Banque centrale européenne, banque mondiale, banques, banquise, banyan, Bar Le Duc, barack obama, Barbier, Barnier, Barré Senoussi, barrières non tarifaires, Bartholomée 1er, Bas Rhin, basf, basic, Bassin du Congo, Bastia, bataille de la Marne, BatiActu, bâtiment, Batral, batteries électriques, baux ruraux, Bayonne, Bazinet, BCE, Béarn, Beat Burst, Beaucourt, Beaumont, Beaumont Hague, Beaux Arts de Paris, Beijing, belafonte, Belgique, Belo Horizonte, bénéfice, bénévoles, benjanmin constant, bergerie, Berkeley, Berlaymont, Berlin, Berman, Bernard Boucault, Bernard Carayon, Bernard Schéou, Bertonèche, Bertrand Warusfel, Besançon, Beyond Petroleum, Béziers, Bhoutan, Bibliothèque Nationale, Bie Tao, big air, Bilbao, bilharziose, Binic, bio, Bio Architecture Lab, Bio éthique, biocarburant, biocarburants, biodégradables, biodiversité, biodiversité marine, Bioéthique, biofouling, biologique, biomasse, biomatériaux, biosécurité, biosenseurs, biotechnologie, biotechnologies, Birmanie, Biron, bitume, BlackBerry, blog, Bloom Box, BLUE MOON, BNF, Bochum, Bockel, Boël, Boêllec, bois bûches, bois illégal, Boisseaux, Bolbec, Bolivie, bombe à hydrogène, Bondy, bonite à dos rayé Sarda sarda, bookmakers, Bora Bora, Bordeaux, border cross, Bordereaux, Borloo, Bosnie, Boston, bouc émissaire, Boudy, Boulc et Glandage, Boulder, Boulogne Billancourt, Boulogne Pont de Saint Cloud, bourse, bourses d études, Bourses étudiant, boursiers, BOUYGUES, Bouygues construction, boxe, BP, BP2S, Branly, Braud, brebis, Bréhat, Breit meyer, Brésil, brevets, BRGM, BrightFarm Systems, brise glace, British Council, Brookline, browser, brûlages, Brunck, Bruno Paulmier, Bruno SANDRAS, Bruxelles, Bulgarie, bull, Bund, bus, Busan, Bussereau, butanol, butyrate, C O E, cabillaud, Cadarache, CADMOS, café, caféine, Cahors, Caille, Caird Rexroad III, Caire, Calais, calcium, calendrier, Calif, Californie, Calvi, Camargue, Cambodge, Cambridge, Campinas, canada, canal+, cancer, cancun, Canet, Cannes, cantonniers, CAO Autodesk, CAP, cap gemini sogeti, capa, Capital investissement, Capital risque, capitalisme, capitaux, Capoue, Capseru Oteru, caractéristiques environnementales, Caraîbe, carbon disclosure project, Carbon Principles, carbone, Carburants & Chauffage, Carcassonne, cargos poubelles, Carine Genet, Carlos d Espagne, Carlsberg, Carola, Carpentras, Cartagène, carte, carte d invalidité, carte de priorité, carte de stationnement, cartes, CasaNearshore, Casino, Cassandre, Castelsarrasin, castors, Castres, catéchines, Caucus des diversités en Europe, Cave du Roi Dagobert, CCAFS, cci international, CCICED chinois, CCNE, CCSF, CDAPH, CDB, CDC Entreprises, CDI, CDS, CEA, CEA Leti, Cedre, Cedric Marteau, CEERDS, cellphonehealthfacts, cellules souche, cellules souches, cellules synthétiques, CELRL, CEMAGREF, Center for Disease Control and Prevention, centrales à charbon, centrales thermiques, centre ville, Centre culturel, centre d analyse stratégique, Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise, Centre Pompidou, centres d hébergement, centres de soins d urgence, Cercle Européen de la Sécurité et des Systèmes d Information, CERFACS, Cerizay, CERTISOLIS TC, ces, cese, CESR, cet, CFAL, CFL Luxembourg, CGGVeritas, CGIAR, cgpme, CGT, chalutiers, Chambéry, Chambière, chambre des députés, Chamonix, Champagne, Champagne Ardenne, championnat, Changcheng, changement climatique, Chantal Jouanno, Chantiers de Saint Nazaire, chanvre, charbon, CHARENTE MARITIME, CharentonParis, charité, Charlemagne, Charles Benbrook, Charles Claden, Charles de Gaulle, Château Gontier, Château Renault, Chateaubriand, Chateaubriant, Châtellerault, Chatenay Malabry, Chatenois, chauffage, chauffage au gaz, chaussées, Chavez, Chef de l Etat, Chemin des Dames, Cheng Shiao, chercheurs, chèvres Cachemire, chibanis, Chicago, chicayas, chiens sauvages, chiesn patous, Child Nutrition Act, children, Chili, Chiloe, chimie, Chine, Chinois, Chirac, CHK, choléra, chômage, CHR, Chris Paget, Christian Harbulot, Christian MÉNARD, Christian Quillivic, Christine Lagarde, Christophe GUILLOTEAU, Christophe Santelli Estrany, CHU, CHU de Montpellier, Churchill, Chypre, CIA, CIAT, Cicolella, CICTA, CIDA, CIEM, cinéma, CIRAD, CIRAN, circulation, CIRED, Cisco, cité, Cité de la Réussite, Cité internationale universitaire de Paris, Citibank, citoyen, citoyens du monde, Citroën, Citron s a, City Year, civisme, clairon, class action, classes d exposition, Claude Guéant, Clay Center Observatory/NASA, Cleantech, Cléon, Clermont dans l Oise, Clermont Ferrand, Cleveland, Clichy, climat, climate change, Clinton, cloud computing, Club des saveurs d Alsace, Club Jade, CLUSTER MARITIME FRANCAIS, CNAV, CNES, CNIL, cnit, CNN, CNPPF IDF, cnrs, coagulation du sang, coalbed methane, Coca Cola, Cochin, Code Pink, cofiroute, cogénération, coléoptère, Colin Powell, Collège de France, colliers GPS, colloques, Colombie, Colorado, Columbia, Columbia university, Columbus, combattants, Combet, Combustibles, combustibles fossiles, Comcast, Comité de l Environnement Polaire, Comité des Parcs et Jardins de France CPJF, commenter les lois, commerces, commerces de détail, Commerzbank, commissaire européen, Commissariat Général au Développement Durable, Commission de Régulation de l Energie, commission européenne, Commission Permanente du Conseil National du Littoral, commissions d intervention, Communauté Urbaine, communes littorales, communes rurales, compact’s Web site, compétitivité, comportement citoyen, compostage, compromissions, compteurs électriques, Conakry, concertation, concerts, concessions de plages, Conches en Ouche, Concours international d architecture, concurrence, conditions d achat de l électricité, Confédération paysanne, conférence débat, Conforama, Congo, Congrès des maires, Conseil constitutionnel, Conseil de l Europe, Conseil des Prud hommes, Conseil européen du risque systémique, Conseil Général Bas Rhin, Conseil régional, Conseils Généraux, conservation de la biodiversité, consommateurs, consommation des ménages, Constans, constructeurs, construction, Consumers Union, contentieux, continent européen, continu, Contrat performance, conts, convention pour la diversité biologique, Converteam, coop de france déshydratation, coopérative, Copains d avant, Copé, Copenhague, Corbeil Essonnes, Corée du Nord, Corée du Sud, Corn Refiners Association, Cornelle University, Cornillet, Corps Franc Pommiès, CORRÈZE, Corse, Costagavras, Côte d Azur, Côte d or, Côtes d Armor, coton; OGM, Couedel, Cour de cassation, Cour des Comptes, courants marins, coût, coût marginal, CO², CRA, cracice, cracker, Cranach, Craon, Craonne, CREAI, création d emplois, crèches, crédit d impôt, Crédit Mutuel, Credit Suisse, crédits bancaires, criminels, crise financière, cristaux KDF, croisière, Croissance Plus, Croix Catelan, Croix de guerre, croyants, CRPM, CRREA, CSFRS, CSTB, CSX, CTIA, Cuba, cuivre, Culture, culture biologique, cultures marines, Curie, Cury, Custom Research, cyanure, cyber attacks, Cyberdoit, Cybstup, Cyclamen, cycle du carbone, cycles biogéochimiques, cyclone, cyclones, d Escatha, DACL Tourisme, Dalloz, Damanaki, dame blanche, Danemark, DanielFASQUELLE, danon, Dantowitz, DCNS, DDI, de Chalendar, de Fouchier, de Gaulle, de l Energie, de l’Énergie, de tous âges, débats, Deca Architecture, décèlement, décentralisation portuaire, déchets, déchets dangereux, décimations, déclaration de travaux, Déclic, décohabitation, Dédale, deepwaterhorizonresponse com, défibrillateur, déforestation, dégénérescence maculaire, déjections canines, délinquance des seniors, délinquants, délit d initié, délocalisations, Deloitte, Deloitte LLP’s, demande, dématérialisation, dématérialisation de l économie, Demeter Partners, démocratie, démocratie écologique, démographie, démographie mondiale, démoltion, déneigement, denrées de grande consommation, Département de l Agriculture, Department of Agriculture, Department of Housing and Urban Development, dépendance énergétique, dépollution, dépôts primaires, dérogations, des Transports et du Tourisme, Design In, Designboom, désindustrialisation, désobéissance, Despommiers, desserte ferroviaire des ports, Destot, destruction massive, Detroit, dettes souveraines, Deutsche Bahn AG, DEUX SEVRES, Devedjian, developpement durable, développement intellectuel, développement rural, devon energy, dexia, DGA, DGCCRF, dgemp, dgemp oe 2030, dgtpe, diable, Diable vert, Diamandis, difficultés scolaires, dignité humaine, digues, Dijon, Dilma Vana Rousseff, diméthylfumarate, dioxyde de carbone, diplomatie, distributeurs d énergie, distribution à domicile, Djibouti, DMP, DNA, doctissimo, dom tom, domaine public, domaine public portuaire, Dôme Argus, Domfront, Dominati, dominique Bourg, Dominique DORD, Dominique Gros, Dominique Seguela, don d organes, données personnelles, données sismiques, DORDOGNE, Dortmund, douanes, double bêchage, double nationalité, double peau, Doubs, Dov Rezah, DPI, DPMA, Dr Jones, drains, DRH, DRID, Droit de l environnement, Droit de la Mer, droit du handicap, droit du littoral, droit du travail, droit international, droits de la défense, Drôme, drones, Dryden, du Développement durable et de la Mer, Duisburg, Dunkerque, Dupont, Duquesne University Pittsburgh, durable, Dussart, Dutheil, Dynaroads, e enfance, EADS, Earthship, East Anglia University, Eastwind Hellas, eau, eau de montagne, eau de paris, eau de pluie, eau supercritique, ECA, échec scolaire, Echoway, éclairage public, éclairs, Eco, Eco Factor, éco industries, éco label, éco prêt, éco prêt à taux zéro, eco ptz, Ecolabel Européen, ecolabels, Ecole des Mines, Ecole des Mines de Nantes, École économique de Moscou, école primaire, Ecologia y Poblacion, écologie, Ecologie pour Le Havre, Ecologie R, ecologie radicale, Ecologie Radicale ER, écologistes, Ecology Action, Ecolomique, économies d énergie, économistes, écoperformance, Ecorizon, Ecosite, Ecosyn, écosystèmes, écotourisme citadin, ECOTourisme magazine, Ecuador, Ed Weiler, EDEKA Rhein Ruhr, EDF, Edimbourg, éditions souffles, edmond burke, éducation, éducation de qualité, Edward O Lawrence, Edward Teller, Edwige Quillet, effet de serre, efficacité énergétique, efficacité responsable, EGCG, église orthodoxe, églises, Egypte, EHESS, Eiffage, El Baradaï, El Nino, Elboeuf, électricité, électro ménager, électrodes, éléphants de mer, élevage expensif, élevage pastoral, élèves, Elise Lucet, Elizabeth Montfort, élus, élus à la ferme, élus de terrain, Elysée, emballages, embargo, embouteillages, emea, Emirats Arabes Unis, émission de gaz à effet de serre, émissions de gaz à effet de serre, Emmanuel Fénelon, Emmanuel Vivet, emploi, emploi au pays, emplois, emplois jeunes, emplois locaux, emplois non productifs, emplois nouveaux, emplois productifs, empreinte carbone, empreinte écologique, EMSA, En Temps réel, ena, ENACT, Enerdata, énergie, énergie nucléaire, énergie solaire, énergie solaire photovoltaïque, énergies marines, énergies nouvelles, énergies renouvelables, enfance, enfants, England, enseignants, ENSTA, entente cordiale, entreprises, entreprises de travaux publics, entretien, entretien des routes, entretien hivernal, Environnement, envisat, éolien à terre, éolien en mer, éoliennes, eomed, Eoseas, EPA, Epéda, épidémie, épidémies, Epinal, epr, Epsylon, Equateur, équipe féminine de basket, equity ownership, ERDF, Eric, Eric Caprioli, Erick Pélerin, Erik le Rouge, Ernst & Young, eschericia coli, escota, escrime, Esmel, espace, espace maritime, espaces dédiés, espaces naturels, espaces protégés, espadon Xiphias gladius, Espagne, espionnage, espionnage industriel, Espoir Banlieues, essais cliniques, ESSEC, Essen, Essonne, Estonie, établissement bancaire, Etablissement Foncier, Etat, état sanitaire, Etats, Etats fragiles, états nation, états unis, ETC Group, éthanol, étiquetage environnemental, Etudes et chantiers, étudiants, Eudes Riblier, EurActive fr, EURE, EURE ET LOIRE, Euro, euro méditerranée, euro tmt, Eurocopter, Euronext, Europa Park, EuropaNova, europe, Europe des Citoyens, eurostat, Eva Joly, Evgueni Mareïev, Evry, ex Yougoslavie, exaflop, excisée, exclusion, exclusion sociale, experts financiers, exploitation des plages, exportation, exportations russes, exposition, Exxon Mobil Corp, Exxonmobil, Fabert, Fabien Bazin, FabienneLABRETTE MÉNAGER, Facebook, faculté d hébergement, Faculté de droit de Paris, Faculté de droit de Versailles Saint Quentin en Yvelines, faim, Falco, famille, FAO, FARM, Fast Rex, fauchage, fauna and flora, FBI, FCC, FDA, fécondité, Fédération Conservatoires Espaces Naturels, Fédération de Russie, Fédération Française de Cyclisme, Fédération Française de Sauvetage, Felisa Wolfe Simon, femme, femmes, Femmes 3000, fer, Feral Schuhl, Ferme Klein, fermes, fermes d engraissement, ferries, ferroutage, ferroviaire, festival, festival voyage, FF3C, ffd, FFDC, filets dérivants, filets électrifiés, filière, filière nucléaire, fille, film nos enfants nous accuseront, Finlande, FIOORD, Firefox, fiscalité, Fitoussi, fjords, Flamanville, Fleurion, flexibilité, Flickr, Floride, flower children, fluocompactes, fluvial, Fluxel, Flynn, fmi, FNCCR, foetus, Foi, fonctionnaires européens, fonctionnaires régionaux, Fond des Princes, Fondation Concorde, Fondation de l Ecologie Politique, Fondation de la France Libre, Fondation Gabriel Péri, Fondation iFRAP, Fondation Jean Jaurès, Fondation pour l innovation politique, Fondation Prometheus, Fondation Recherche Biodiversité, Fondation Res publication, Fondation Robert Schuman, Fondation Taylor, fonds REDD, fongicide, fontaines potables, Fontenay le Comte, forêt, Forêts et Bois de l Est, formations, Fort de France, Forums, FORVAL, Fos, Fos Cavou, Foudre, four solaire, foyers, FR3, Frachet, fraie, frais d incident, France, france 3 Alsace, France Libre, France Nature Environnement, france télévisions, Francis Hagel, Francis Lamy, François Buisson, François CALVET, François Cuillandre, François Fillon, François Roussely, francophone, franklin and marshall college, frégates, Fremm, frêt, frêt ferroviaire express, Frioul, fromages, frontaliers, fruits, FSB, FTM, Furdenheim, fusil de chasse, fusion, fusion nucléaire, G20, Gallo, Galsi, Gambetta, Ganties, GANTT, Gap, garbage warrior, GARD, garde à vue, garde côtes, garde côtes canadiens, Garde des Sceaux, gas shales, Gash, gaz, Gaz à effet de serre, gaz naturel, Gaza, gazoduc, GDF, GDF SUEZ, GE, Géant des Beaux Arts, géants, GEIQ, gendarmes, généalogie, Generali, Génération responsable, gènes, Genoble, génome, Genopole, géophysique, géopolitique, Georgia, Géorgie, geotag, Gérard Ferey, Gerland, germon Thunnus alalunga, Gérondeau, Gerons, gestion des déchets, gestion durable, gestion paie, GFAJ 1, GfK HealthCare France, GfK ISL, Ghana, GICAN, giec, Gijon, Gilles Bertrand, GIP ECOFOR, GIPA, GIS, Giscard, Gisors, gites, Gjoa Haven, glacier Mertz, glasgow, glioblastome, global canopy, Global Carbon Project, Global Footprint, global sushi, Global Voices, globalisation, glycine, glyphosate, glyphosates, glyprolines, GM, GNL, golf, Golfe, Golfe du Mexique, GoodPlanet, Google, google dance, Google Street View, gouvernance, gouvernement, gouvernement européen, GPA, GPMH, GPMM, GPS, GR21, graines, Grand Chaumont, Grand Combe, grand palais, Grand Paris, Grand Port Maritime de Marseille, Grand Port Maritime du Havre, Grande Bretagne, grands fonds, grands froids, Grau du Roi, Gray, Greater Philadelphia, grec, Grèce, greenetvert, Greenpeace, GreenUnivers, Greenwashing, Grenelle, Grenelle 1, Grenelle de la Mer, grenelle environnement, Grenoble, Gressier, grève, grey owl, Griesbeck, Griffon, Grimaldi lines, Grippe A, Groenland, Gron, Groupama, Groupe Hartman, Groupe Philippe Louis Dreyfus Armateur, groupements d employeurs, groupes motopropulseurs électriques, GTN, Guaino, Guangzhou, guerres, Gueugnon, Guggenheim, Guillaume, Guillemot, Guinée, Gujarat Power Corp, Gulliver, Gutenberg, guyane, Haarp, habitat et cadre de vie, hacker, Haganis, Haiti, half pipe, Ham, Handicapés, Hanploi, Hans Chritstian Andersen, HAP, hareng, Harpagon, Haut comité pour le logement des personnes défavorisées, Haut Diois, HAUT RHIN Wittelsheim, HAUTE SAONE, haute savoie, HAUTES ALPES, HAUTES PYRENEES, Hauts de Seine, Hayabusa, HEC, hélicoptères, héliport, hélistation, Hellweg Die Profi Baumärkte GmbH & Co KG, Henniqueau Mary, hépatites, Hermann Scheer, hermes, Hess, Hilton, Himalaya, hippodrome d Auteuil, HIRAM, hiver, hobbes, hold up, Hollande, Hombourg Haut, Homeless Prevention and Rapid Re Housing Program, hommes, Hongrie, Hopitaux, Hortefeux, Hotel de Ville de Paris, Hotel pas cher, hôtels de montagne, Houma La, Hourcabie, HSBC, HTC, HTV, Hu Jintao, Hudson Valley, Hugh E De Witt, huile de palme, Hulot, humanité, Hureaux, Hustik, Hutchison Whampoa, hydrate de méthane, hydrocarbures, hydrogène, hydrolienne, hydroponics, Hyères, Hypo Real Estate, IASI, IBM, Icade, ical, ICanStalkU com, ICCAT, ICOS, ICPE, ID tags, IDDRI, identification d origine, identité nationale, IDIAF, IDRRI, IEP, iextenso, IFAD, IFAW, IFP, iFRAP, IFREMER, IHEDN, IHM Inventory of Hazardous Materials, Ile de France, Ile de France, îles, Iles Crozet, Ille et Vilaine, imagerie, Imam, IMMI, immigration, immigration clandestine, Immobilière 3F, implantations industrielles, importations, impôt, inactivité, INAF, INAO, incinération, incunables, Inde, indépendance énergétique, Indonésie, Indre, INDRE ET LOIRE, industrie, industrie pétrolière, industries, INERIS, INES, infirmières, infirmiers anesthésistes, information des consommateurs, informatique, infrarouge, ingénierie agronomique, ingénierie écologique, inhabitat, INHES, INHESJ, INJEP, innovation, innovation logement, INRA, INSEAD, Inspection du Travail, Institut Angenius, Institut d études politiques de Paris, Institut de l entreprise, Institut de l’Elevage, Institut du Végétal, Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, Institut européen pour l Histoire de la République des Lettres, Institut Lavoisier de Versailles, Institut Montaigne, INSTITUT POLAIRE PAUL EMILE VICTOR, Institut Thomas More, intercommunalité, intérêts vitaux, international, International Computer Science Istitute, internats d excellence, internautes, Internet, Internet Explorer, internet santé, Interpol, interview, inuit, inventaire des parcs nationaux, invesco perpetual, investissements dans les économies d énergie, investisseurs, ipev, IPhone, iPhones, Iran, IRCANTEC, IRD, Irlande, Irlande du Nord, IRSN, Irvine, Isabelle Tisserand, islam, islandais, Islande, ISO9001/2000, Isobutanol, isolation, isolation phonique, isolation thermique, Israêl, ISS, Issoudun, istiophoridés, Italie, ITER, IUT du Mans, Ivry, J B SAY, jachère, Jacqueline Tabarly, Jacques Chirac, Jacques Huybrechts, Jacques Le Guen, Jacques LE NAY, Jacques Perrin, Jacques Sapir, Jacques Testard, japon, jardin, jatropha curcas, JCVI, Jean Pierre Charpentier, Jean Bouin, Jean François Le Grand, Jean François Lepetit, Jean François Tallec, Jean Jacques GAULTIER, Jean Louaver, Jean Luc REITZER, Jean Marc NESME, Jean Marc Sauve, Jean Marie Rausch, Jean MarieMORISSET, Jean Michel Daclin, Jean Morin, Jean Paul Hellequin, Jean Paul II, Jean Philippe Huelin, Jean Pierre DECOOL, Jean Pierre NICOLAS, Jean PierreMARCON, Jean René Münch, Jean Rouxel, Jean Yves Besselat, Jean Yves Perrot, Jean Yves Prado, Jenniskens, Jérôme Saiz, jeunes, jeunesse, jeux, jeux en ligne, Jeux Olympiques de la Jeunesse, Jim Leape, Joaquin Almunia, Johannesburg, John Dalli, John Perkins, Joigny Saint Florentin, Joissains, Jonathan Swift, José Huerta, José Serra, Jouanno, Joule Unlimited, journalisme, journées mondiales, journées techniques, Jouy en Josas, Jouzel, JP Morgan Chase, JPP, Jules Verne, Julie Chenot, Juppé, Jura, Justice, justificatif d identité, Juvisy sur Orge, Kaboul, Kaname Ikeda, Kangoo, Karavas, Karel de Gucht, Katrina, Kayapos, kazakhstan, Kazakstan, Kenya, Kerala, kerry whiteside, Khayyam, kirghizistan, Kirstead, Kmart, Koestler, Kosovo, Kouchner, Kourtchatov, Koweit, kp, Krever, kriegsmarine, Kronenbourg, Kross, Kuala Lumpur, Kunduz, Kunlun, Kuromaguro, kyoto, l Audacieuse, l Ecole Normale Supérieure de Pékin, l Institut Français de la Mer, l Oréal, La Boudeuse, la Dague, La demeure historique DH, la France, la Hève, La Mecque, la Nina, la poste, la réunion, La Rochelle, la Seyne, La Seyne sur Mer, la Vieille, laboratoire, Labruyère, Ladoucette, Lagarde, Laï, Lainestre, lait, lait Français, lait frelaté, lampadaire basse consommation, lampes basse consommation, LANDES, Landesbetrieb, LandesSportBund NRW, Langlois, Lantic, Laos, lapidation, Larosière, laser, Laszlo Andor, Latinos, Laubeuf, Lautrec, Laval, Lavera, Lavilledieu, Lawrence Livermore National Laboratory, Lawrence Livermore National Laboratory Livermore, lcpc, LD line, LDA armateur, Le Blanc, Le Cercle des économistes, le Francis Garnier, Le Havre, Le Maire, Le Monde, Le Monde diplomatique, Le Parisien, Le Pensec, le Point, Le Puy en Velay, le Sabre, LE VISAGE, Lebrun, Lecompte, LED, Leetown, Légion étrangère, Lego, légumes, Leifr, leishmaniose, Leonetti, Lepage, Lepeltier, Les Andelys, les Choristes, les Echos, Les Gracques, les Halles, Let s Move, Lettonie, Libar M Fofana, libéralisme, Liberté d expression, Libertés, Lienemann, Lille Métropole, Limagrain, Linus Pauling, Lioudmila Liapina, Lisbeth Sheperd, Lisbonne, listao Katsuwonus pelamis, lithium ion, Lithuanie, Little Rock/North Little Rock, littoral, Lituanie, Living Planet Report, livre, Livre Bleu, livres, LLNL, Lloyd Alter, LNE, lobbies, location de matériel, Loch Ness, locke, logement social, logements, logica, Logiyonne, Logos, loi, loi dtr, loi grenelle 2, Loi Informatique et Libertés, loi pénitentiaire, LOIC, Loir et Cher, Loire, LOIRE ATLANTIQUE, LOIRE Firminy, loisirs, Lomagne, London, Londres, Loos, loppsi 2, Lordon, Lorelei, Lorient, Lorraine, lorry rail, Los Alamos, Los Angeles, Loubry, Louis COSYNS, Louis Dreyfus, Louisiana Baton Rouge, Louisiana New Orleans, Louisiane, loups, Lourdes, louveterie, Louvigne du Désert, low enriched uranium, Lozère, LPR, LS9 Inc, Lubchenco, Luc Chatel, LUCI, Lucie, Lucien DEGAUCHY, luge, Luis Inacio da Silva, Lula, lutte, Luxembourg, Luxeuil les Bains, luzerne, Lyngør, LYON, l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, MAAP, Maasachusetts, MAD, Madoff, Madras, Madrid, Madrolle, madvision, maelstroem, Mafate, maghrébins, magnésium, Maiche, maillage, main d oeuvre, Maine, Maire de Paris, maîs, maisons de retraite, maisons économes, makaire bécune Tetrapturus pfluegeri, makaire blanc Tetrapturus albidus, makaire bleu Makaira nigricans, maladie, maladies orphelines, Malaisie, malaria, Malesherbes, Malferre, Mali, malnutrition, Malte, Manche, Manchester Bobber, Mandelieu, manganèse, manifestation d étudiants, manitoba, manque de mots, manuel de pêche, Manuel Vilaboa, maraîchage, Marcel BONNOT, Marché unique, marée noire, Marguerite LAMOUR, Marianne, Marie Anne Montchamp, Marie Trellu, Marignane, Marina Silva, Marine Nationale, maritime, Maritime and coastguard agency, Mark Zuckerberg, Marly Le Roi, marmoutier, MARNE, Marotiri, Marseille, Marseille Fos, martin, Martin Luther King, Mas Grenier, Mascheroni, Mass, Massachusetts, Masson Marine, matériels, maternité, Mato Grosso, Matterhorn, Maubeuge Val de Sambre, Maud Fontenoy Fondation, Maurice, Maurice Allais, Mauritanie, Max Havelaar, MAYENNE, Mayhemic labs, Mayotte, Mazamet, Mazzotta, MBDA, Mc Naught, MCA, McKinsey, McMaster University, MdM, MDPH, Meaux, mécénat, médecine traditionelle asiatique, medef, Media, Méditerranée occidentale, méduse, MEEDDM, Meedm, Melun, mémoire des hommes, Menlo Park, mer, mer de Beaufort, mer du Nord, Mer et Marine, Mer et Universités, Mer Rouge, Mercedes Benz, mercure, mère, Merkel, mesure du CO², mesures fiscales, mesures spatiales, métaniers, métaphore, météo, Météo France, Methadone, méthane, metro, Metz, MEURTHE ET MOSELLE, MEUSE, Meuvret, Mexico, Mexique, MGOu, Miami, Michael G DeGroote, Michel Barnier, Michel Bougeard, Michel Mercier, Michel Rocard, Michelle Obama, Mick Bhatia, micro agriculture bio intensive, MICROCARB, Microcosmos, Microsoft, Microsoft France, Midi Pyrénées, Miho Netta, Mike Reynolds, Milicor, MILs, Milwaukee, Mimizan, mines à ciel ouvert, mines maritimes, Ministère de l Ecologie, ministère de l’Écologie, Ministère de l’Equipement, ministère du développement durable, ministre, Ministry for Construction and Transport of the state of North Rhine Westphalia, Minnesota University, Minsitère de la Défense, Mironov, missiles ballistiques, Mississipi, Mississippi, MIT, Mitsubishi, MMID, MNHN, mobilité, Modalohr, Modane, MOFs, Moissac, Monaco, Monde Informatique, monde rural, mondialisation, Mondovélo, Mono Lake, Montauban, Montbard, Montclar, Montebello, Montélimar, Montmorillon, Montoir, Montréal, Montreuil et Bagnolet, Montrichard, Moorea, Mor Glaz, Morgan Stanley, Mortagne au Perche, Morzine Avoriaz, Moscou, Moselle, Mouchel Blaisot, Moulier Boutang, Mountain Riders, mousquetaire d Armagnac, moustique, Moutiers, Mouvement des Entrepreneurs sociaux, Mouvement National de Lutte pour l’Environnement MNLE, Moyen Orient, moyens d investigation, moyens de transport, Mozambique, Mpi, MSC Magnifica, mucem, Mûlheim and der Ruhr, Mullah Qulli, multicoque, musée Dapper, Musée de la Marine, Musée du Louvre, musées, Muséum National d’Histoire Naturelle, mycoplasma mycoîdes, Myriam Quémener, Nagoya, Nancy, Nanny, nanotechnologies, nanotubes, Nantes, Nantes Saint Nazaire, Nasa, National Aquatic Animal Health Plan, National Center for Cool Water Aquaculture, National Geographic, National Ignition Facility, National Institute of Food and Agriculture, National Sea Grant College Program, nations, nature, Nautilus, Navire du Futur, navire riveté, NBSGA, NDC, Nebraska, Neelie Kroes, Nef des Fous, Néopolia, Népal, Net, Nevada, New Hampshire, New York, New York Syock Exchange, New York Time, Nexity, Nexter, NF, Nicaragua, Nice, Nicolas, Nicolas DHUICQ, nicolas hulot, Nicolas Sarkozy, Nièvre, NIF, Nigéria, Nîmes Métropole, nitrates, NOAA, Nobel, Nogent le Rotrou, Nord Pas de Calais, Nordeste, normes, normes techniques, Norsk Hydro, Norte Fluminense, Northwest passage, Norvège, Norwegian University of Science and Technology, Notre Europe, Nouveau Mexique, Nouvelair, Nouvelle Calédonie, Nouvelle Orléans, Nova, novocuretrial, nucléaire durable, nuisibles, Nunavut, Nutraceutiques, Oasis of the Seas, Obama, Oberhausen, objectifs, Observatoire de Paris, obstacles, OBU, Océanie, oceans, oeufs, offre, Offshore, offshoring, OGM, ojibways, Oklahoma, Olbia, Olivier DASSAULT, Olivier de Maison Rouge, Olivier Guilbert, Olivier Laroussinie, Olkiluoto, Olli Rehn, Ollier, OMC, Omega, OMJA, OMS, ONCFS, ONEMA, ONERC, ONF, ONG, ONG Bolivia Inti, onge, onu, Open Hydro, Open Trust, opérateurs de transport, opérateurs ferroviaires de proximité, opticapital, Orange, Ordre National de la Légion d’Honneur, Ordre National du Mérite, Ordre National du Mérite Agricole, Oregon, organic, Organic Center, Organic Consumers Association, organique, origine des produits, Orlando, Orléans, Orlov, ORNE, orques, Osaka, oseo, oser, otages, OTAN, otarie, OTC, OTTPI, Ourghanlian, Outre Mer, ouverture maritime européenne, Oviedo, OVNI, oxyde d azote, oxygène, ozone, PA2D, PACA, Paccalet, PACS, Pages Jaunes, Paimpol, paix, Pakistan, palais de la découverte, Palestine, Panama, Panasonic, paquet énergie climat, para bellum, paradoxe, Parajuru, parapente, Parcou’rires le monde, parcs nationaux, parcs naturels marins, parents, Paris, Paris Biotech, Parisot, PARK ing Day, Park Spark, Parker, Parlement européen, paroissiens, Parquet, partage, partenaires, partenariat état région, partenariats, Parthenay, Pas de Calais, Pascal Basset, passeports biométriques, passeur de mots, passivhaus, Pasteur, patinoire, Patrick Daher, Paturle Guesnerot, Pau, Pauget, Paul Ambille, paul grignon, Paul Olivier Gibert, Paul Samuelson, pauvreté, Pavillon Bleu, Pavillon des Energies, Pays de la Loire, Pays de Loire, pays émergents, pays tiers, PCB, PCH, Peace Corps, Péage de Roussillon, péage urbain, peau adulte, Pêches profondes, Pécresse, ped, pédagogique, PEEP Jean Louis Borloo, Pekin, pelletier, pelote basque, Pemex, Penly, Penn, Pennsylvania and South Carolina, pennsylvanie, pentamaran, Pepsi, peptides, performance énergétique, permafrost, permis de construire, Pernes les fontaines, Pérou, Perpignan, Perruchot, Persée, PERT, perte d emploi, pesticide use, pesticides, Petat, Petrobras, pétrole, pétrole brut, peuples côtiers, pharmacopée chinoise, Philippe Alègre, Philippe Bastelica, Philippe Tabarot, Philips, phosphates, phosphore, photovoltaîque, pib, Picard, Pichenot, Pièces à conviction, Pierre François Forissier, Pierre Miquel, Pierre MOREL A L’HUISSIER, Pierre Olivier Arduin, PIIGS, pile à combustible, Pinsolle, Pipa, pirates, piscine, Pittsburgh, Plaine commune, planète, Planète Bleue, Planète Manche, Planète Vivante, plaquettes forestières, plasma, plastique, plateforme intergouvernementale pour la biodiversité, plateformes de gestion, Plélo, pluie; récupération, pme, PMU, PNQRAD, pnrqad, PNRU, PNUD, Pods, Poilus, points de collecte, pôle, pôle emploi, polichlorobiphéniles, politique industrielle, politique spatiale européenne, pollution, pollution volontaire, pollutions, Pologne, polygamie, Polynésie française, pompes à chaleur, Poniatowski, Pont à Mousson, Pont Evèque, population fragile, populations à risque, Pornic, Port de Calais, Port de Dunkerque, Port Pothuau, porte avions, porte parole européen, Porto Vecchio, Ports de Paris, Ports de Paris et Terminaux de Seine, ports de plaisance, Portugal, Poséidon, poste, Poste routier de Montoir, poubelles, pouvoir d achat, Poznan, PPP, préfet, Première guerre Mondiale, présence européenne dans l espace, préservartion, Président de la République, prévention des risques, Price Waterhouse Coopers, Primaire, prince Charles, principe de précaution, Prineville, Prisma, prisons, Prix Avenir, Prix Nobel d économie, Pro Huerta, producteurs, produits bio, produits du terroir, produits fermiers, produits locaux, Programme d’Autoproduction d’Aliments Frais, Progress, Projectable Telecommunication Network, projets, projets d installation, prolifération, proline, promesses, Prométhée, protection de la biodiversité, protection du paysage, Protée, Provence Alpes Côte d’Azur, PRU, Psys bas, puits, PUITSFLEURI, PUY DE DOME, Pychny, Pyramides, Pyrénées, Quai Branly, qualité de l air, qualité de l alimentation, quartiers, quartiers dégradés, Quatar, Québec, Quillot, Quintreau, quotas de pêche, R&D, Rabobank, radanne, radar, radars haute fréquence, Rafael Correa, Raffali, rail, rain forest, Rainforest Action Network, Rajendra Pachauri, rame, randonnées en raquettes, Rangiroa, Raoni, rationalisation, RATP, Ravelinks, Ravestein BV, rayonnement solaire, rayonnement ultra violet, RCF, , réacteurs, Rebar, réchauffement climatique, recherche, recherche fondamentale, recherche médicale, récifs artificiels, recyclage, REDD, Redding, réforme administrative, régimes péciaux, Région Alsace, Région Aquitaine, région Ile de France, Regional Airlines, régions, regroupement familial, réinsertion, Reliances, religion, Rémi DELATTE, Remiller, remise de peine, remorqueurs, Renault, Rennes, rénovation, rénovation des matériels de chauffage, REP, République, République Dominicaine, république française, République tchèque, requalification, RER, Research in motion, Réseau Action Climat, réseau de distribution d électricité intelligent, Réseau de ferroutage, réseau écologique, Réseau Entreprendre, Réseau Environnement Santé, Réseau Ferré de France, Réseau Marocain d’Ecotourisme Solidaire, réseau natura 2000, réseau orienté frêt ROF, réseau social, réseautage, réseaux d embauche, réseaux de chaleur, réseaux FTTH, réseaux relationnels et commerciaux, Réseaux sociaux, résistance, respect de l environnement, respect des régles, responsabilités des collectivités territoriales, ressource halieutique, Retail and Technology, rétine, retraite, retraites, Reuilly, revenus agricoles, Révigny sur Ornain, Revin, Reygrobellet, RFID, RGPP, Rhode Island, RHÔNE, Rhône Alpes, Ricamavie, ricine, Rick Barrows, RIM, Rio Branco, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, risques climatiques, risques financiers, risques naturels, risques technologiques, rivières, riz, robeco, robert dorfman, robert solow, Robert Vincent Joule, Robert Zieba, Rocard, ROCDACIER, Roland Garros, roman, Rome, Romorantin, rompre l isolement, Roosevelt, RoRo, rosanvallon, Rotterdam, Rouen, Roumanie, route, routes, Royal Bank of Scotland, Royal Navy, Royaume Uni, RSE, RSS, RT 2005, RT2012, RTT, RTT congés maladie, rugby, Runge Metzger, russes, Russie, Rwanda, sable, Sabre, SAF Agriculteurs de France, Saint Mandrier, Saint Brieuc, Saint Calais, Saint Clair sur l Elle, Saint Claude, Saint Denis, Saint Dizier, Saint Etienne, Saint Gobain, Saint Gobain Glass, Saint Jean d Angély, Saint Jean Montclar, Saint Lô, Saint Louis, Saint Max, Saint Mihiel, Saint Nazaire, Saint Ouen, Saint Petersbourg, Saint Pierre et Miquelon, Saint Quentin, Saint Quentin en Yvelines, Sainte Menehould, Sakineh Mohammadi Ashtiani, salades, salaires des fonctionnaires, salariés, Salbris, salins, Salon Comparaisons, Salon d Automne, Salon des artistes français, Salon des artistes indépendants, Salon du dessin et de la peinture à l eau, salon européen, Salons, San Antonio, San Francisco, San José/Silicon Valley, sanctions, Sane BP, sanef, sang, sans abris, SANS Technology Institute, santé, Santelog, Santiago du Chili, Sao Francisco, Sao Paulo, SAONE ET LOIRE, sapn, saprr, Sardaigne, Sarkozy, Sarrebourg, SARTHE, satellite, satellites, satellites de surveillance, saumon, sauna, Sauron, Sauvons le Climat SLC, SAVOIE, savoir faire, Savornin, SCAT, Sceinces Po, scénario énergétique, Schaüble, Schenker Deutschland AG, Scherer, schistes, Schneier, Schoendoerffer, Schréder, Schwarzenegger, Science Barge, sciences, sciences de la matière, scot, scot littoraux, scv, sdf, sdsl, Seattle/King County, secret défense, secrétariat d’État au logement et à l’urbanisme, secteur public, sécurité, sécurité d emploi, Sécurité sociale, SecurityVibes, Sedan, Seed price, Sein, Seine, Seine amont, Seine aval, SEINE MARITIME, sel, semax, semences, séminaires, sénat, Sénégal, senior, Sentinel, Séoul, sequalum, Sercel, serge moscovici, Sergueï Smychliaïev, seringueiro, services, services publics, serviteur, Sète, Sezanne, SGMER, Shakhova, Shangaï, Shanghai, Shariah, Shell, Shenzhen Hashi, SHGT, Shingo Mimura, SHIP STUDIO, Shiva, si vis pacem, sida, Siddiqa, Siemens, Sierra Club, Sierra Leone, Siim Kallas, silicium, Singapour, Single Market Act, Singularity University, sireme, Sisecam, sismique marine, ski, skyrock com, Slovaquie, Slovénie, Smadja, smart grid, SNCF, SNTC, So Coal Network, Socail Network, SOCATRA, Société Française de l’Energie Nucléaire SFEN, Société Française de Physique SFP, Société nationale des beaux arts, Société pour la protection du paysage et de l’esthétique de la France SPPEF, sodium, soja, solaire, solaire photovoltaïque, Solar Hotel, Soleil, soleil neige, solidarité, solidarité internationale, solides poreux, Solido, Somalie, SOMME, sonacotra, Sorbonne, soufre, soulié, source, Sourdun, soussana, South Africa, South Carolina, Soutien A400M, Soyouz, spa, spaceweather com, Spain, spéculateurs, Spending review, Spiegel, sport, sports d été, sports d hiver, SQY, stade Hebert, Stanford Synchroton Radiation Lightsource Menlo Park, Stardust, station familiale, Statoil, statut des dockers, Stéphane Israël, Stephane Rodrigues, stephen Hawking, STIF, Stiglitz, Stirling Design International, stockage du carbone, stockages, stop le télé, Straßen NRW, stratosphère, streamers, stress, structures d accueil, STX, STX Europe, STX France, subsahariens, sucrerie, Sucy en Brie, Sudoku, Suède, suédoise, Suez Ondeo, suicider, Sulpice Sévère, Sundance Festival, SupAgro, supermarchés, SuperPhenix, suroccupants, surpêche, surpopulation, surveillance des océans, surveillance satellitaire, surveillance spatiale, Symantec, syndicat, Syndicat FF3C des Energies Alternatives, syndicats, Synthetic Genomics, systèmes d évaluation, systèmes de dépollution, systèmes écosystémiques, T Mobile USA, TAAF, TACA, Tadjikistan, tadjikistan cheval, Tahiti, tailleurs de pierre, Taishan, Taiwan, Talents des Cités, Talibans, Tamarins, Tampa, Tanzanie, Tarbotton, tarification, tarifs de rachat, TARN, TARN ET GARONNE, taux de natalité, taux zéro, taxe professionnelle, Tchernobyl, Technisches Hilfswerk, TED, températures, tennis, ter, terminaux rail route, Terra Nova, Terrasson, Terre, TERRITOIRE DE BELFORT, terrorisme, tertres, Tetrapol, Texas, TGV, Thaïlande, Thanh Nghiem, thazard atlantique Scomberomorus maculatus, thazard barré Scomberomorus cavalla, thazards, thd, The Organic Center, The Timberland Company, the Walmart Foundation, Thibaut du Manoir de Juaye, Thierry Letailleur, think tanks, Thomas Biedermann, thon obèse Thunnus obesus, thon rouge, thon rouge de l’Atlantique Thunnus thynnus thynnus, thonidés mineurs, thonine commune Euthynnus alletteratus, Thorn, Thouin, THPE, thromboses, tic, tight gas, tigre, tigre de papier, Time Magazine, Tissages de Charlieu, tissu pour siège d avion, TMT, tokamak, Tokyo, Tony Phillips, Top music, Torcy, tornades, Toronto, TOTAL, Toulon, Toulouse, tourisme, tourisme à la ferme, tourisme durable, tourisme équitable, tourisme fluvial, tourisme responsable, tourisme solidaire, Tours, tout à l égout, TPE, Traffic, trafics, trahison, train, train à passagers, trains, traitement des déchets, transactions immobilières, transformiste, transports, transports aériens, transports collectifs individuels, transports en Ile de France, transports maritimes, transports publics, travail, travail à domicile, travailleurs à domicile, travailleurs qualifiés, travailleurs saisonniers, travaux publics, TreeHugger, tremblement de terre, très haut débit, trésors, tri sélectif, Tribunal, Tribunal Administratif de Nice, troglodytes, trombi com, tropicale, troposphère, Troyes, Tsunami, Tuamotu, Tubuai, Tulle, tunnel du Mont Cenis, Tunnel sous la Manche, Turku, Turquie, Twitter, Two Degrees Up, typhons, U S Geological Survey, ubifrance, UCI, UE, UEM, UGEF, UILEJ, UIMM, UK, Ulemas, ultraviolet, umiwi com, UMP, uN p Tit Vélo dAnS La Tête, UNAF, unconventional natural gas, unep, UNESCO, unfccc, Union, Union Européenne, Université Catholique Technique du Cibao, Université de Cergy Pontoise, Université de la Rochelle, université de Lausanne, Université de Laval, Université de Rouen, Université de Toronto, Université de Tsinghua, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, Université fédérale du Parà, University of California, University of Washington, upm, uranium, uranium enrichi, urbanisation proche du rivage, urbanisme, urenco, urep, urgence, Urgences, Uruguay, US, US WORLD AND NEWS TODAY, USA, usagers, USDA, usec, usine marémotrice, usines, usines de centrifugation, usines propres, utcf, uzbekistan, v i e, vacances, vaccin, vache folle, Val d Oise, VAL DE MARNE, Valduc, Valence, Valenciennes Métropole, Valérie Pécresse, valeurs chrétiennes, van Cleave, Van Rompuy, Vandecasteele, Var, Vasseur, VBW Bauen und Wohnen GmbH, Veglio Boileau, véhicules, véhicules électriques, Veil, Velaro, Velikhov, Vélopolis, vélos, Vendée, Vener Galine, Venezuela, vente directe, Venter Institute, Verkehrsverbund Rhein Ruhr, Verneuil sur Avre, verre, vers, Versicherungsverbund Die Continentale, verste, vertival farm project, Verzeaux, Vezzoni, Via Brachy, Viadéo, video surveillance, vie, vie privée, vieillards, Vieilles Maisons Françaises VMF, Vienne, Vierzon, Vietnam, vieux, VIH, VIH/sida, Villa Médicis, ville, Villejuif, Villeneuve Saint Georges, Vimoutiers, Vincent Hélin, VINCI, Virginie, virus, visibilité de l économie, Vista International GmbH, vive, Viviane de Beaufort, Viviane Guybet, vivre à la campagne, vivre au pays, Vladimir Poutine, voiles semi rigides, voilier Istiophorus albicans, voirie, voiture, voitures électriques, vol, vol en formation, Vologdine, volontaires, von Neumann, Vosges, Vouziers, voyages, VSO, vulnérabilité, Wagenhofer, wagons multimodaux, Wall Street Journal, WalMart, Wannenmacher, WARTSILA, Washington, Washington DC, Wattez, Wen Jiabao, Werber, West Virginia, Westin, WiFi, WikiLeaks, Wikipedia, Winston Churchill, Woerth, Woodward s Oil, world meteorological organization, world resources institute, WWF, X Prizes, Xavier Bertrand, Xavier BRETON, Xavier Leclercq, XERFI, Xertigny, Xynthia, Yade, Yang Shao Horn, Yann Guiguen, Yannick FAVENNEC, Yasny, Yasuni ITT, YGLS, Yniv Palti, YONNE, You Tube, Youth Xchange, YouTube, yuan, Yves Guéna, Zappoli, Zero Energy, Zhongshan, zones climatiques, zones naturelles protégées,

Designed by KaribouWeb